41e Mai du Livre

Présentation

en avril ne te  découvre  pas d’un fil,
en mai, lis ce qu’il te plaît !

Organisé par la Ligue de l’Enseignement (F.O.L. 65) le « Mai du Livre » est l’événement scolaire et tout public à Tarbes qui met en avant la création littéraire et artistique. Durant sept jours, venez faire de belles rencontres avec les écrivains, poètes, plasticiens, comédiens, conteurs, musiciens, cinéastes…, découvrir des spectacles originaux et flâner autour d’expositions diverses et variées.

Gratuit sauf pour les spectacles en soirée : 12€/10€

1000 grues vont se poser sur les Haras
Le Mai du livre 2019 aura pour thème : « Des livres et la paix ». Il y sera question de la fameuse légende japonaise des 1000 grues. Elle raconte que si l’on plie mille grues en papier, on peut voir son vœu de santé, de longévité, d’amour ou de bonheur exaucé. Cette légende est aujourd’hui associée à une jeune fille japonaise, Sadako Sasaki. Enfant, elle fut exposée au rayonnement du bombardement atomique d’Hiroshima et atteinte de leucémie. Ayant entendu la légende, elle décida de plier mille grues espérant que les dieux, une fois les mille grues pliées, lui permettraient de guérir. Elle confectionna au total 644 grues de papier. Elle mourut le 25 octobre 1955 à l’âge de douze ans. Elle avait plié ses grues avec tout le papier qu’elle pouvait trouver, jusqu’aux étiquettes de ses flacons de médicament. Aussi, dans les associations, les établissements scolaires, on plie des grues selon les techniques de l’origami à exposer au Mai du Livre.

Durant ce 41e Mai du Livre, vous pourrez voir : (Programme détaillé plus bas)

DES ÉCRIVAINS
°Lydie SALVAYRE  prix Goncourt 2016
« Pas pleurer » le 25 mai
°Gérard MORDILLAT
« Ces femmes-là » Film « Mélancolie ouvrière
°ZAD et Didier JEAN

DES SPECTACLES
°CHORALES ET POLYPHONIES CORSES
°DEBOUT SOUS L’ORAGE théâtre
° URBAN WOOD trio acoustique jazz
° JEAN VALJEAN théâtre

DES CONFÉRENCES
°POUR UNE EUROPE SOCIALE G. Aschieri
°GOYA,  PICASSO et la guerre A.J. Levrier-Mussat

DES LECTURES POÈMES CHANTS
°CERCLE DES LECTEURS
° LES PASSEURS DE LIVRES DE  DARAYA
° PLUS DE PONTS QUE DE MURS

DES EXPOS
° SCULPTURES de Jean Clermont
°JEUNES VISAGES DE LA PAIX
°DÉSAPPRENDRE L’INTOLÉRANCE
°ET TOI, COMMENT TU TE SENS
°PLUIES D’HISTOIRES DE PAIX sous parapluie
°TRAVAUX EN MILIEU SCOLAIRE

 

MERCREDI 22 MAI

9H00 – 12H00 HARAS
PEINTURE D’UNE FRESQUE PAR UNE CLASSE DE COLLÈGE
Intervenant : Claude Brugeilles, plasticien

14H00 MÉDIATHÈQUE
RENCONTRE AVEC DIDIER JEAN ET ZAD

Complices de plume, unis dans la vie, Didier Jean et Zad donnent vie à quatre mains à de magnifiques ouvrages pour les petits, moyens et grands. En 1992, Didier Jean et Zad ont commencé à écrire pour les tout-petits, avec «Simon et Agathe» et «Parcours-santé». Depuis ce duo a composé en tandem une trentaine d’ouvrages, allant de l’album au livre-cd et aux romans pour adolescents et ont signé d’autres collaborations. Zad et Didier Jean rencontreront, pendant une semaine des classes dans le département.

16H30 MÉDIATHÈQUE
ECRIRE EN MILIEU CARCÉRAL
Rencontre autour d’un atelier d’écriture d’une bande dessinée à la prison de Tarbes. Favoriser la réinsertion des personnes détenues en luttant contre l’inactivité, l’illettrisme et les dangers de récidive.
Intervenants : F. Campoy, M. Blanchot, s. Brosset.

Avec la participation notamment de la DRAC, DISP, SPIP65, Maison d’Arrêt de Tarbes, Médiathèque Gd Tarbes, Médiathèque Départementale.

18H15 HARAS

Ouverture Chorales et Polyphonies corses
CALUSGINA POLYPHONIES CORSES

En savoir
En savoir
En savoir


JEUDI 23 MAI

18H15 HARAS – CONFÉRENCE DÉBAT
POUR UNE EUROPE SOCIALE PAR LE DÉVELOPPEMENT DES SERVICES PUBLICS
Avec Gérard Aschieri, en partenariat avec la F.S.U. et Convergences.
À l’heure où le discours dominant fait du marché l’alpha et l’oméga de la vie économique et sociale, le service public a-t-il encore un sens et un avenir ? Les missions des fonctionnaires sontelles condamnées à se rabougrir sous la pression du dogme de la réduction des déficits publics ? Est-il envisageable de construire les services publics que le XXIe siècle appelle et qu’une Europe sociale attend? Loin des injonctions de réforme dont le contenu n’est jamais débattu, il est nécessaire d’ouvrir une perspective audacieuse : renforcer, en s’appuyant sur les capacités des fonctionnaires, la construction de biens communs au bénéfice de chaque citoyen.
Ancien élève de l’École normale supérieure (Ulm), agrégé de lettres, dirigeant, puis secrétaire général de la FSU (2001-2010), Gérard Aschieri est membre du Conseil économique, social et environnemental.

VENDREDI 24 MAI

18H00 MÉDIATHÈQUE
APÉRO LECTURE : « LA GUERRE N’A PAS UN VISAGE DE FEMME »

par le Cercle des lecteurs de la Ligue de l’Enseignement 65.


VENDREDI 24 MAI

20H30 HARAS THÉÂTRE

« DEBOUT SOUS L’ORAGE »
par la Cie Fabulax
Avec : Anne Lehman, Hélène Sarrasin ou Jeanne Videau
En savoir plus
Réservations recommandées au 05 62 44 50 50
Tarifs : 10€ /12€

 


SAMEDI 25 MAI

10H00 HARAS
LES PASSEURS DE LIVRES DE DARAYA de Delphine Minoui
Lecture par la Compagnie des Tréteaux
On part à la découverte d’une bibliothèque cachée dans une cave d’une banlieue de Damas. Daraya, banlieue rebelle de Damas, a été bombardée au baril d’explosif, au gaz chimique et a subi la faim de 2012 à 2016. Malgré cela, une quarantaine de jeunes a décidé d’exhumer des milliers de volumes ensevelis sous les décombres dans le but de les rassembler dans une bibliothèque secrète, cachée dans un sous-sol de la ville.

15H00 HARAS
RENCONTRE AVEC LYDIE SALVAYRE
Prix Concourt 2016 Invitée d’honneur
Dans « Pas pleurer » l’auteur est troublée par deux récits qui l’entraînent là où elle n’avait aucune intention d’aller. Le récit de sa mère, républicaine espagnole condamnée à l’exil et le récit des atrocités des franquistes décrites par de G. Bernanos qui, pourtant, était conservateur catholique. Deux mémoires seront indéfectiblement marquées. L’une d’autant plus précieuse, celle de la mère, qui ne peut plus bénéficier de la mémoire immédiate. L’autre, toute aussi précieuse pour l’Histoire : celle de l’auteur des « Cimetières sous la lune ». Deux scènes d’une même histoire, deux visions qui continuent d’infuser dans les nuits de l’auteur.
« Tout homme est une nuit », l’avant-dernier roman affronte avec courage, au travers de la vie dans un village ordinaire mais éloigné de tout, la rancœur de ses habitants ; des laissés pour compte qui retournent leur rancœur, comme souvent, sur un bouc émissaire. L’auteur ne condamne pas pour autant cette violence des faibles que nul ne devrait exploiter.
Enfin, dans « Marcher jusqu’au soir », Lydie Salvayre se saisit du prétexte d’une nuit passée au musée Picasso pour questionner le milieu artistique et ses institutions. Se tournant vers son enfance de pauvre bien élevée, elle essaie de comprendre comment s’est constitué son rapport à la culture et à son pouvoir d’intimidation, tout en faisant l’éloge de Giacometti, de sa radicalité, de ses échecs revendiqués et de son infinie modestie.

SAMEDI 25 MAI
17H15 HARAS

E

 


DIMANCHE 26 MAI

10H00 HARAS
APÉRO POÉSIE «JOUR ET NUIT»
Poésie de Michel Baglin dite et chantée par Bruno Ruiz.
« Jour et Nuit » edité par la Malle d’Aurore.
Auteur de plus d’une vingtaine de romans, essais, recueils de poèmes et de nouvelles, Michel Baglin, porte une poésie qui cerne les petits bonheurs qui font les grands, dans une belle authenticité d’écriture. Parce que « nous sommes des êtres de chair et de mots », ainsi qu’il le répète, Michel Baglin a toujours cru que « le chant exige et la langue et la peau ».

 


 

14H30 HARAS
URBAN WOOD
Jazz hybride

E

EE


16H00 HARAS

GÉRARD MORDILLAT « CES FEMMES-LÀ »
FRESQUE VISIONNAIRE
De cette fresque populaire, ce sont des femmes qui en constituent le cœur et aussi le chœur. Elles participent à une manifestation qui permet une unité de temps, de lieu et d’action. Ces femmes remarquables sont d’origines différentes. « La foule devenait cet animal étrange aux mille visages qui n’en faisaient qu’un. Un seul et unique visage de femme… Sa vigueur, son intrépidité décuplaient à chaque pas. La foule femme marchait, trépidait, dansait… Lave en fusion, chair en ébullition, battements d’ailes d’oiseaux en bataille… Elles volaient, mêlant leur  » Je t’aime  » aux voix des autres pour offrir de l’amour à la colère… » On l’aura compris, l’auteur qu’on retiendra comme celui qui a su mesurer la désindustrialisation en marche depuis la fin de siècle, sait aussi peindre les porteuses d’espoir au corps chevillé.

 


17H15 HARAS
CINÉMA « MÉLANCOLIE OUVRIÈRE » de GÉRARD MORDILLAT
Lucie Baud est l’une des premières syndicalistes françaises qui, en 1905 et 1906 mena les grandes grèves dans les filatures de tissage de la soie à Vizille et Voiron. Elle est une de ces femmes exemplaires, de ces héroïnes du quotidien dont la vie familiale, la vie amoureuse et la vie militante ne sont qu’une seule et même vie, une vie vouée à briser « l’infinie servitude des femmes »…
Un film de Gérard Mordillat d’après l’essai de Michelle Perrot.
Avec Virginie Ledoyen, Philippe Torreton, Marc Bardé, Patrice Valota et la participation de François Cluzet et François Morel.

 


LUNDI 27 MAI
17H30 HARAS (CHAPITEAU)

VERNISSAGE DE TRAVAUX MENÉS EN MILIEU SCOLAIRE
après le spectacle « DARE D’ART » et l’exposition H. BOIXEL
DE 18H00 À 19H00 HARAS
LECTURE DANS LE NOIR
«La gloire de la vache» de Scholastique MUKANSONGA par le comité 65 AVH.

 


MARDI 28 MAI à 20H30

à la M.D.A.
SPECTACLE « JEAN VALJEAN » D’APRÈS LES MISÉRABLES
Réservations recommandées au 05 62 44 50 50
Tarifs : 10€ /12€

 


MERCREDI 29 MAI
17H30 HARAS
RENCONTRE AVEC JEAN CLERMONT
Autour des sculptures « L’homme et le livre ».

Tout ce que j’aime alors dans les sculptures de Jissé, quand il montre le roi nu face aux infinis d’un Verbe pesant, asservissant et sans réponse face à sa solitude et l’unique éternel l’ayant fidèlement accompagné depuis la nuit des temps : l’éternel besoin de consolation. Mais l’homme, finalement sage, aussi, lorsqu’il préfère partir à la pêche, le cul posé sur l’ouvrage digéré pour regarder passer le Temps. Trône royal de ces rois sans âge au chagrin d’enfant, fils errants d’un Grotesque de Vinci et d’une Peinture Noire de Goya, ironiques, inquiets ou mordants… mais qui, lorsqu’ils lèvent les yeux, rappellent, comme celui-ci, qu’à l’ombre d’un livre peut surgir aussi la lumière. Car c’est ainsi que Jissé est grand, lorsque constat dressé, il finit par placer sa parcelle d’espoir.
Parce qu’à la fin, seul le rire…
P. Challier

18H15 HARAS
CONFÉRENCE : GOYA/ PICASSO
Conférence d’Alain- Jacques Levrier- Mussat
« Trés de Mayo » et « Guernica » appartiennent à ce genre d’œuvres très restreint qui, laissant l’esthétique, l’art et son histoire loin derrière, sont devenues, une fois écloses, les archétypes d’une conscience même de l’existence et un renversement du fait commémoratif. Sismographies terribles de deux évènements tragiques, elles n’en demeurent pas moins, après des décennies, les traces irréversibles d’une atemporalité engagée, des symboles ouvrant la voie à une éthique créative qui ne cessera de s’épancher en réponse à l’assèchement des utopies.

 


EXPOSITIONS PERMANENTES aux Haras :  Entrée libre
  • SCULPTURES DE JEAN CLERMONT « L’HOMME ET LE LIVRE »
  • JEUNES VISAGES DE LA PAIX 42 TEXTES ET PHOTOS Quarante-deux jeunes de tous les continents disent leur envie folle, et pourtant si raisonnable, d’amour, de fraternité, de beauté, de vie tout simplement. Exposition conçue par le Mouvement de la Paix.
  • ET TOI COMMENT TU TE SENS ? DIDIER JEAN ET ZAD Pour le public scolaire (Maternelle, CP et CE1). Une exposition pour reconnaître et partager ses émotions. Il nous arrive à tous de rougir, d’être en colère, ou au contraire de nous sentir pousser des ailes. Mais pour les plus jeunes, il est souvent difficile de maîtriser ses émotions. 13 émotions (fierté, inquiétude, timidité, tristesse, joie, honte…) sont abordées sous forme de panneaux et de jeux.
  • CARTOONING FOR PEACE Portfolio dessins de presse. Public scolaire (Collèges et Lycées) Depuis 2013, Cartooning for Peace propose aux établissements scolaires une exposition pédagogique itinérante de dessins de presse consacrée aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales. Cette exposition permet d’une part d’analyser le rôle fondamental du dessin de presse et de la liberté d’expression et de travailler et dialoguer autour de thématiques fondamentales : « Qu’est-ce que le dessin de presse ? », « Dessins et religion », « Censure », « Rôle d’Internet », « Racisme », « Proche Orient », « Enfant dans les conflits », « Droits des femmes » et « Sauvons la planète ». Autant de thématiques que l’exposition aborde de manière simple et efficace en onze kakémonos thématiques.

 

Le Mai du Livre est construit et organisé par la Ligue de l’Enseignement 65
Avec le concours de :
Acteurs :
Le Cercle des Lecteurs
La Cie des Tréteaux
Lou Peyroutou
Rencontres Initiatives Laïques
Festival Contes en Hiver
Lire et faire lire
L’USEP
Le personnel des Haras
Partenaires :
La Malle d’Aurore
L’UDAF
ADT Quart Monde
Le Mouvement de la Paix
Editions Utopiques
Comité AVH 65
Editions Arcanes 17
Librairie des Beaux jours
La MAE
La Municipalité de Tarbes
Le Conseil Départemental des H-P


Producteur:

la Ligue de l'Enseignement 65

Date(s) :

22/05/19 au 29/05/19

Emplacement :

HARAS DE TARBES

De scène en scène

Adresse :

70 rue du Régiment de Bigorre
65000 Tarbes


Loading Map....

À ne pas manquer :

Pin It on Pinterest