Quand j’étais petit, j’étais une limace

Présentation

« À un môme, on peut faire croire à peu près n’importe quoi… Que le petit frère récemment débarqué a été déposé devant la porte par une cigogne, que les dents rangées sous les oreillers disparaissent du fait des souris, que les œufs en chocolat de Pâques que l’on cherche dans le jardin ont été cachés là par des cloches… Ben voyons !

On garde tous en mémoire ce genre d’histoires. Parfois, même, on y a longtemps cru… Et c’est ce dont s’est souvenu Sylvain Duthu, le chanteur du célèbre groupe tarbais Boulevard des Airs, auréolé depuis juin 2016 de son premier disque de platine. Associé à la comédienne Fanny Violeau, ils ont voulu inventer, à l’invitation de la scène nationale, un spectacle faisant se croiser la chanson et le théâtre, et qui parlerait de toutes ces fables que l’on fait gober aux enfants… et toutes les fables qu’ils inventent eux, de leur côté ! Quand on est petit, et avec un peu d’imagination, on peut être un super-héros ou une limace, on peut se croire immortel ou être cosmonaute… Bref, on peut être absolument ce que l’on veut !  »

Écrit et mis en musique par Sylvain Duthu (Boulevard des airs) et Fanny Violeau (comédienne – MégaSuperThéâtre) accompagnés au piano par Julien Grassen Barbe (rappeur, beatmaker, jazzman) et Fabien Duscombs à la batterie (La Friture moderne, Le Tigre des Platanes…).

Deux personnages sont sur scène.
Le plateau est vide. Leur tête aussi.
Mais derrière des tulles, sous un rayon de lumière, sur la surface d’un écran, apparaissent soudainement des images, des objets… et deux musiciens !
Et dans la tête des deux personnages, des choses qui reviennent en mémoire. Des mots, rien que des mots.
Des mots pour s’amuser et pour rêver. Des mots pour dire ou pour se souvenir.
Et petit à petit le plateau qui se remplit. Les têtes aussi. Des images, des histoires, des chansons, et toujours ces deux-là, comme une bande-son à la vie. Ces deux-là, les musiciens, l’un derrière sa batterie, l’autre son piano.
Et petit à petit, c’est un joyeux bordel, le doudou, le radar à bobards, et les deux personnages en savent déjà plus, beaucoup plus.
Eux qui étaient vides, vides comme une coquille vide, ils se remplissent vite. Ils se souviennent, ils divaguent ou bien ils jouent. Peu importe. Jouons et chantons.

Tarifs de 9 à 12€

Réservations


Producteur:

Le Parvis en partenariat avec la Ville de Lourdes

Date(s) :

19/05/18
à 19 h 30

Emplacement :

Espace Robert Hossein (Lourdes)

Espace Robert Hossein

Adresse :

19 av Alexandre Marqui
LOURDES
65100


Loading Map....

À ne pas manquer :

Pin It on Pinterest