Si ce n’est toi

Présentation

Théâtre

Compagnie Le Bruit des Gens

Auteur Edward Bond
Traduction Michel Vitoz

Nous sommes le 18 juillet 2077 Jams et Sara sont mariés, c’est-à-dire qu’ils sont unis sous le même toit, pour le meilleur (faire bloc contre les autres) et pour le pire (devoir partager un espace). Au service de l’autorité, Jams patrouille, mais veille à ne pas se souiller quand ses victimes pissent le sang. Cloitrée à la maison, Sara, quant à elle, entend sans cesse cogner à la porte mais il n’y a jamais personne derrière. Délire-t-elle ?

Ce qu’on palpe, c’est la terreur des deux personnages et leur besoin maladif d’ordre. Or, un jour qu’on frappe, quelqu’un entre. Il dit venir à pied de « l’autre côté du pays », là où plus rien ne marche, où le travail n’existe plus et où les gens se suicident par centaines. Là aussi, où ils ont conservé, en dépit de toutes les règles et toutes les injonctions, quelques photos et une certaine capacité à s’émouvoir voire à souffrir. Cet intrus, qui prétend être le frère de Sara, fait rejaillir au milieu du salon un passé aboli par la loi, menaçant l’équilibre du couple et à travers lui, de la société toute entière. Comme l’intrus est sans doute un déviant (peut-être même contagieux), il faut l’éliminer avant qu’il n’attire l’attention. Par le poison…

On le sait, on le sent : le dernier acte ne peut être que sanglant, car la guerre est partout comme un air qu’on respire.

Mise en scène Olivier Jeanelle
Avec Soraya Bittard, Nathan Croquet et Yohann Villepastour

 

Représentations –

Jeudi 6 octobre à 20h30
Vendredi 7 octobre à 20h30
Samedi 8 octobre à 20h30

Tarifs

Plein tarif 12€
Tarif prévente** 10€
Tarif réduit 8€

**Le tarif prévente est possible jusqu’à la veille de la représentation.

Le tarif réduit s’applique aux demandeurs d’emploi, aux étudiants et aux personnes en situation de handicap sur présentation d’un justificatif.

 

 


Autour de la résidence

La Féline – exposition

Alexandre Guirkinger
Photographies

Avec Alexandre Guirkinger, photographe et collaborateur de longue date, Agnès Gayraud (La Féline) a rapidement envisagé de donner à son projet de disque une dimension visuelle, essentielle.
Alexandre Guirkinger photographie pour le M, le magazine du Monde, The Wall Street Journal Magazine, AD Magazine ou le Harpers Bazar. Il capture avec une acuité particulière les paysages de montagne et de forêts. Il est un portraitiste recherché, auteur d’une galerie conséquente de portraits de personnalités célèbres ou anonymes. On lui doit toutes les images des pochettes et livrets des deux premiers albums de La Féline.

Ensemble, Alexandre Guirkinger et Agnès Gayraud ont décidé de « retourner à Tarbes », même si lui, n’y a jamais mis les pieds. Il a écouté les chansons qui lui suggèrent déjà une petite géographie mentale : elle lui a présenté les lieux. Il y est arrivé « comme s’il débarquait dans une ville mythique », qu’il n’aurait pas encore eu la chance de voir de ses propres yeux. Il a emporté avec lui différents appareils argentiques, et notamment une chambre 20×25, qui a ébahi les passants.
Arrivé là, il repère, retrouve, certains endroits racontés par le disque (les quais de l’Adour, la place de Verdun, la Foch, la vue sur la panthère des Pyrénées), mais il croise aussi et surtout des gens, celles et ceux qui aujourd’hui vivent dans la ville : un homme avec ses deux chiennes de race sauvés d’un chenil où elles étaient maltraitées, deux dames aux cheveux courts, charmées qu’on les prenne en photo. Des adolescents au skatepark, sur le parking du Parvis ou au jardin Massey, téléphone à la main et sourire timide.

De ce principe d’une association narrative entre photographie et textes des chansons, Alexandre Guirkinger et Agnès Gayraud envisagent d’extraire une forme accompagnant le disque, mais aussi fonctionnant d’elle-même de manière autonome. Le projet devrait s’étaler sur plusieurs mois — après les photos de la saison de printemps, une session photographique est prévue pour la fin de l’été puis l’automne/hiver. Il façonnera la pochette du disque mais pourra s’autonomiser en livre, voire être un livre de photos comprenant un disque, à quoi répondra une formule de concert associée à une exposition.

En parallèle de cette exposition, retrouvez le concert de la Féline le vendredi 14 octobre à 20h30 au Théâtre Les Nouveautés.
Événements en partenariat avec Le Parvis Scène Nationale. 

Entrée libre et gratuite


Producteur:

Cie Le bruit des gens

Date(s) :

06/10/22 au 08/10/22
à 20 h 30

Emplacement :

Le Pari (Tarbes)


Adresse :

21 Rue Georges Clemenceau
65000 TARBES


À ne pas manquer :

Pin It on Pinterest